Navigation Menu+

Pourquoi l’attente pour voir un ophtalmologue est-elle si longue ?

Pourquoi l’attente pour voir un ophtalmologue est-elle si longue ?

Un ophtalmologue ou ophtalmologiste est un docteur en médecine qui s’est spécialisé en traitement des maladies de l’œil, y compris le dépistage et la correction  des anomalies de la vision, le fonctionnement des yeux, etc. Un ophtalmologue peut assurer une intervention chirurgicale oculaire.

Les capacités d’un ophtalmologue et les prises en charges

Un ophtalmologue doit être tout d’abord, pour bien assurer son métier, un pédagogue capable d’écouter et d’assurer la prise en charge de ses patients de toutes les catégories d’âge et de tous les problèmes des yeux, en établissant un climat de confiance. Afin de permettre cette pédagogie et cet engagement envers sa patientèle, des logiciels tels que Docteur Santé ont été développés afin de permettre aux ophtalmologues de gagner du temps administrativement parlant et de consacrer plus de temps à ses patients. 

En sus, l’ophtalmologue doit être un professionnel bien organisé afin d’assumer le volume de travail qui lui incombe, surtout lorsqu’il est contraint de pratiquer une chirurgie oculaire, selon le cas. Personne ne doit douter de la capacité technique et médicale de l’ophtalmologue, mais tout le monde s’attend à ce qu’il soit capable de convaincre ses patients à suivre à la lettre ses recommandations et ses ordonnances, de par ses comportements. Malheureusement, il est relativement difficile d’obtenir un rendez-vous avec un ophtalmologue, surtout en France.

Les raisons principales de la longue attente pour obtenir un rendez-vous ?

Selon les observations des registres, un patient doit attendre environ 85 jours pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologue. De mal en pis,   l’écart-type devient de plus en plus élevé, c’est-à-dire que l’attente peut aller jusqu’à 130 jours mais, heureusement, peut diminuer jusqu’à 40 jours, selon la ville, la densité et le nombre de professionnels en maladie des yeux. En général,  le flux des ophtalmologues qui entrent et sortent du métier est déficitaire. C’est la plus grande raison de l’insuffisance en nombre de ces professionnels, car pour 250 qui partent en retraite, il n’y a que 150 qui entrent par an. De surcroît, le nombre de gens qui ont besoin de voir un ophtalmologue  augmente davantage pour plusieurs causes dont le vieillissement de la population française, l’utilisation abusive de tablette, le travail sédentaire détériorant la vue, etc. Selon les statistiques, 75% des français ont besoin d’aller chez l’ophtalmologue. A cet effet, des suggestions font apparition, telles que l’implication des orthoptistes dans les centres pluridisciplinaires.